La Récupération Du Ballon

La Récupération Du Ballon

On ne peut pas parler de la notion de récupération du ballon sans s’intéresser à la notion de perte.

Le gain et la perte du ballon sont des actions duales et très liées qui constituent le début et la fin des phases d’opposition d’attaque et de défense où chaque joueur intègre sa part individuelle de travail dans le collectif.

Ce sont des phases où les rôles sont constamment inversés et dans lesquelles la lutte de l’esprit offensif contre l’esprit défensif constitue l’animation de l’équipe.

 

La perte du ballon

 

Le football se caractérise par une grande variété de situations pari lesquelles les fautes ou les imprécisions font qu’environ 85 à 99% des séquences sont interrompues par l’activité directe ou semi indirecte de l’adversaire et seulement 0,5 à 1,5% se terminent par un but.

Dans un match, une équipe perd en moyenne entre 210 et 260 fois le ballon ; on ajoutera les tirs non convertis en but.

Les principales causes de perte de balle sont :

  • Les fautes techniques ( mauvaises passes et mauvais contrôles ) pour + ou – 50% des matchs.
  • Les erreurs provoquées par l’adversaire ( positions de hors jeu, pressing et montée sur le ballon ) pour + ou – 15% des matchs.
  • Les duels perdus pour + ou – 15% des matchs.
  • Les interceptions par l’adversaire pour + ou – 5% des matchs.
  • Les fautes ( infractions aux règles ) pour + ou – 12% des matchs.
  • Les tirs non convertis pour + ou – 6% des matchs.

Commentaire

 

Du point de vue statistique, les pertes du ballon du type : fautes techniques 50%, tirs non cadrés 6%,   corners et fautes 12%, soit environ 70% des actions, ont peu d’impact direct sur le résultat du match.

Par contre, les irrégularités provoquées ( fautes ) comportent plus de risques car elles placent l’attaque adverse dans une position plus favorable pour exécuter une passe décisive ( 25% de but pour 12% de balle).

Les observations montrent que la perte des ballons lors des dribbles est un paramètre corrélé aux résultats.  Il est donc important de bien faire passer ce message aux joueurs. Lors de la coupe du monde 1990, les équipes qui ont le moins gagnées leurs duels avec ballon ont été éliminées dès le premier tour.

Les pertes de ballon sont du domaine des actions individuelles associées à la technique individuelle du joueur sous pression. L’amélioration de la conservation du ballon passe donc par l’apprentissage d’une meilleure technique individuelle du joueur. L’éducateur devra considérer la perte de balle comme un indicateur de la valeur de ses joueurs et mesurer le travail à réaliser.

Les équipes qui basent leur jeu sur la vitesse et le jeu direct perdent plus de ballons.

Ce type de jeu demande de la vitesse dans la réalisation du geste, dans les prises de décision et les prises     de risques. Il rend plus difficile la maîtrise du ballon et augmente le nombre de fautes techniques.

La perte du ballon s’accentue dans les zones offensives, en particulier dans les deux zones devant le but adverse. Il existe donc bien une motivation du joueur à défendre son but. Ainsi, plus l’équipe qui possède    le ballon approche du but adverse, plus elle perd de ballons du fait de la proximité des défenseurs et d’une plus grande agressivité de la défense. Le marquage devient plus serré, les défenseurs réduisent l’espace   pour laisser moins de liberté aux attaquants. La pression devient plus importante sur le porteur du ballon.  Les défenseurs sont alors plus opiniâtres.

Le sens tactique prend ici tout son sens.

 

La récupération du ballon

 

Récupérer le ballon, c’est s’organiser dans le temps et dans l’espace pour reprendre le ballon à l’adversaire.

La récupération doit permettre d’éviter d’encaisser un but et de reprendre le contrôle du ballon.

La récupération du ballon est une intention tactique qui rentre dans une organisation collective. Elle est l’aboutissement d’un travail collectif concerté dont l’objectif est :

  • De retarder l’attaque pour annihiler toute attaque rapide adverse ( zone press ) afin de permettre à son équipe de se replacer ( constituer les lignes de défense ).
  • De récupérer ou faire perdre le ballon à l’adversaire pour basculer rapidement d’une situation défensive à une situation offensive ( pressing ).

 

Le barrage contre le mouvement offensif est réalisé par des actions individuelles ou des actions collectives.

 

A / Récupération individuelle :

·        Le marquage individuel

 

Chaque joueur prend en charge un adversaire et le suit en se limitant à sa propre moitié de terrain.

Il empêche l’adversaire de recevoir le ballon par une pression constante.

Cette défense entraîne des risques lorsque le défenseur est passé.

L’esprit collectif n’est plus sollicité et le jeu offensif des défenseurs est limité puisqu’ils doivent surveiller leur adverse.

 

·        L’interception :

C’est une action rapide et décidée pour s’emparer ou dévier le ballon.

C’est anticiper, pour prendre de l’avance sur l’adversaire.                                                                                 

Le joueur anticipe et se glisse dans l’espace pour récupérer le ballon.

L’interception est utilisée :

  • Pour relancer rapidement.
  • Lorsque l’adversaire est fort techniquement.
  • Dans le cas d’une infériorité numérique ( 1 contre 2, 2 contre 3 )
  • Lorsque l’adversaire attend le ballon.
  • Lorsque le terrain est gras et que le ballon prend de la vitesse.

 

B /  Récupération collective :

  • Le replacement individuel : la zone press

Dès la perte du ballon, le joueur le plus près effectue une zone press sur le porteur du ballon pour permettre  à ses partenaires de reconstituer les lignes et éviter que l’adversaire déclenche une attaque rapide.

Cette défense immédiate dans la zone  de perte du ballon ( zone press ) ralentit la progression de l’attaque adverse et permet ainsi de déployer trois lignes de défense.

Cette action individuelle est la première d’une action collective.

 

  • La prise à deux :

Deux joueurs effectuent en même temps un pressing agressif en avançant sur le porteur du ballon.

L’objectif est de récupérer le ballon sans faire de fautes et de lancer une phase offensive.

 

 

  • Le pressing ou harcèlement de l’adversaire :

L’objectif du pressing est de provoquer une erreur de l’adversaire.

Le déclenchement du pressing requiert des conditions précises pour réussir. Il est recommander de ne pas presser un joueur qui a le temps de contrôler le ballon et , surtout qui a un espace jouable devant lui.

La façon collective d’opérer est de fermer les espaces jouables et d’empêcher l’adversaire d’avoir le temps de jouer le ballon.

Le pressing débute une phase offensive.

 

  • Réduction de l’espace intermédiaire :

L’objectif est de restreindre les espaces entre joueurs pour éviter la pénétration du porteur du ballon vers le but.

Chaque joueur se place dans les intervalles pour empêcher la transmission et la progression du ballon.

L’utilisation du bloc demande une grande rigueur dans l’organisation et une pensée tactique évoluée pour rechercher à boucher les espaces et anticiper la prise du ballon.

Pour utiliser ce système de défense, les joueurs doivent avoir une grande confiance entre eux.

 

Commentaire

 

La meilleure façon de défendre n’est pas d’attaquer mais de bien jouer défensivement.

Pour ce faire le joueur doit disposer d’un plan de jeu pour restreindre les espaces, fermer les couloirs et      les angles de jeu. Il doit s’appuyer sur une organisation.

Comment réaliser efficacement la récupération du ballon ?

Il faut appliquer les principes tactiques défensifs, c'est-à-dire :

  • Effectuer une zone press
  • Remettre en place les lignes défensives, reconstruire le bloc défensif
  • Effectuer un pressing.

Comment reconstituer un bloc défensif ?

Le bloc défensif se reconstitue par :

  • Une  prise d’information de tous les joueurs pour saisir le mouvement défensif
  • Un replacement individuel en fonction des partenaires sur les lignes de défense.

 

L’efficacité du système défensif résulte d’une coordination des intentions tactiques :

  • Sur le porteur du ballon
  • Sur les joueurs non porteurs du ballon
  • Sur les trajectoires possibles du ballon.

 

Les statistiques montrent que les équipes qui gagnent s’organisent mieux et privilégient davantage la récupération du ballon par des actions collectives. Elles anticipent davantage les actions de l’adversaire et gagnent plus de duels avec ballon.

La victoire sourit donc à l’équipe qui récupère le plus de ballon.

Résultats du FCCM du 16 et 17 septembre 2017 4 jours
0-2
SENIORS 2 / ST GEORGES DIDONNE 5 jours
SENIORS 2 / ST GEORGES DIDONNE et fccm1 / LA GEMOZE : résumés des matchs 5 jours
SENIORS 2 : nouvel encadrant 6 jours
GREG PEROY et DAMIEN CUILHE 6 jours
FCCM U11 : nouveau joueur 6 jours
FCCM U13 : nouveau joueur 6 jours
FCCM U13 / CHADENAC et 7 6 jours
FCCM U13 et FCCM U11 6 jours
4-4
fccm1 / LA GEMOZE 6 jours
SENIORS 2 : nouvel encadrant 7 jours
SENIORS 2 : nouveau joueur 7 jours
SENIORS 2 : nouveau joueur 9 jours
0-3
POURSAY-GARNAUD / fccm1 12 jours
POURSAY-GARNAUD / fccm1 : résumé du match 12 jours

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 6 Dirigeants
  • 7 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 22 Joueurs
  • 20 Supporters